La Commune, lieu de vies et de cuisines

La Commune, lieu de vies et de cuisines

 

UN TIERS-LIEU COMMUNAUTAIRE

Partout dans le monde, en Europe et en France, une nouvelle génération de lieux fait son apparition depuis une petite dizaine d’années, basée sur de nouveaux modèles économiques, de nouveaux usages, de nouvelles façons de travailler, d’entreprendre, de consommer, de collaborer et même de produire.

Ces lieux multiples ont plusieurs fonctions et vocations au gré des moments. Ils évoluent en permanence selon ceux qui les font vivre.
Leurs usagers constituent de véritables communautés qui s’y impliquent pleinement et se l’approprient.

 

UNE INITIATIVE SOLIDAIRE QUI S’APPUIE SUR LA RENTABILITÉ

La Commune revendique avant tout sa liberté. La liberté d’être et de faire.

À mi‐chemin entre les projets privés, dont l’unique but est de générer des profits, et les projets associatifs qui génèrent souvent du lien social sans prioriser la logique économique ; La Commune propose une troisième voie en utilisant les forces du capitalisme tout en y intégrant la philosophie de l’économie solidaire et sociale, de l’économie collaborative ou encore un souffle culturel.
Elle est à l’aise avec tous ces mondes et l’assume sans complexe.

 

UN PROJET À LA CROISÉE DE NOMBREUSES TENDANCES FORTES

Miroir sociétal, La Commune est un lieu hybride qui concentre les dernières évolutions de nos modes de vie citadins. Elle s’inscrit dans la veine de Darwin Écosystème à Bordeaux, de la Belle de Mai à Marseille et de LX Factory à Lisbonne, aménagés dans d’anciennes friches.

Elle correspond au désir d’entrepreneuriat des générations Y et Z qui souhaitent majoritairement devenir leur propre patron. Elles insufflent une nouvelle culture du travail en communauté avec l’explosion d’espaces dédiés comme le coworking et les Fab Lab.
Elle incarne par ailleurs les valeurs du « manger mieux » et la montée en puissance des circuits courts qui y sont associés comme le local, les producteurs, le bio, ou encore la street-food.

LA VIE EST UNE FÊTE, PROFITONS-EN !